CHÉREAU (Patrice) (1944-2013)

Lot 44
Aller au lot
Estimation :
900 - 1000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 1 664EUR

CHÉREAU (Patrice) (1944-2013)


Ensemble de trois lettres autographes signées, 1976, 1977 et 1980.
Le thème principal est la préparation du festival de Bayreuth. Patrice Chéreau évoque la difficulté du travail de mise en scène pour la Tétralogie de Wagner. La première lettre datant de la veille de l'ouverture du Centenaire de Bayreuth.
En effet, à l'été 1976 se prépare le centenaire du « Ring », pour cet événement Wolfgang Wagner (petit-fils de du compositeur), fait appel au chef d'orchestre Pierre Boulez, celui-ci propose Patrice Chéreau pour la mise en scène.
Patrice Chéreau va révolutionner la mise en scène, les décors sont modernes, la beauté des flots de « L'Or du Rhin » se transforme en barrage hydroélectrique, etc. Patrice Chéreau demande aux chanteurs de jouer, il exige la précision, la netteté des mouvements, il leur demande de transmettre une émotion.
La mise en scène du Centenaire est extrêmement mal accueillie en 1976, les représentations se terminent sous les huées du public. Chereau fait de nombreux changements qui aboutiront à la mise en scène définitive. Le public était encore très divisé et on assistait à une véritable bataille d'applaudissements et de huées. 1980 sera l'année du sacre, ce « Ring » révolutionnaire sera ovationné pendant quatre-vingt-cinq minutes, il y aura cent vingt-et-un levés de rideaux.
L.A.S. [Bayreuth, fin 24 juillet 1976]. 2 p. in-folio. «... Le travail, ici, est monstrueux, tous les matins à 10h jusqu'à 10h30 du soir avec 3 heures de pause, j'ai mis en place un opéra entier (La Walkyrie) c'est à dire 3 heures de spectacle je commence aujourd'hui (samedi) « le crépuscule des Dieux » le dernier, le + monstrueux, le + difficile mais celui qui est le + douloureux et le + fou (100 personnes sur le plateau) C'est très dur de sauter d'une oeuvre à l'autre, pense que
Wagner a mis trente ans a tout écrire et moi je dois tout monter en 3 mois. La ville, ici, se prépare pour le centenaire...
Ce n'est qu'un vaste chantier, le théâtre a
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue