LÉGER (Fernand), peintre français (1881-1955) L.A.S.... - Lot 105 - Baron Ribeyre & Associés

Lot 105
Aller au lot
Estimation :
500 - 600 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 819EUR
LÉGER (Fernand), peintre français (1881-1955) L.A.S.... - Lot 105 - Baron Ribeyre & Associés
LÉGER (Fernand), peintre français (1881-1955) L.A.S. à Maurice Garçon, 4 octobre 1952, 1 p. in-4°. Intéressante lettre inspirée par le procès de la succession Bonnard. À la mort de sa femme en 1942, mariée sous le régime de la communauté, les scellés furent mis sur son atelier qui lui fut confisqué. Le peintre n'avait aucun droit moral, ni de finition sur ses oeuvres. Maître Garçon écrivit la brochure de son plaidoyer: « le procès de la succession Bonnard et le droit des artistes ». « J'ai pris connaissance du jugement (Affaire Bonnard). Comprends mal pourquoi les peintres sont traités différemment des Ecrivains et Compositeurs. Ces messieurs gardent la propriété personnelle parait-il de leurs manuscrits, que la communauté conjugale est traitée tout particulièrement. Il me semble que tout de même c'est le créateur qui doit seul décider de la publication de son oeuvre, et qu'il ne peut être contraint de s'en dessaisir prématurément par le jeu d'un partage de succession de communauté... ».
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue