GEN PAUL (1895-1975)

Lot 67
8 000 - 12 000 €
Résultat : 21 000 €

GEN PAUL (1895-1975)

La rue Lepic à Montmartre, vers 1924-1925 Huile sur toile signée en bas à gauche. Située au dos. Annotée sur le châssis par l'artiste "Appartient à Mr Grégoire". 65 x 81 cm En collaboration avec l'étude de Dianous - Dard (Marseille Enchères Provence) COLLECTION FRÉDÉRIC GRÉGOIRE (1877-1947) PROVENANCE OEuvres acquises directement auprès de l'artiste vers 1928-30. Dans sa descendance depuis. Ensemble de sept toiles par GEN PAUL, période 1923-1927 Né à Salon de Provence en 1877, Frédéric GREGOIRE se destine tout d'abord à être chanteur d'opéra. Il part donc pour Marseille et c'est probablement durant sa formation au Conservatoire de la ville qu'il se lie d'amitié au futur grand ténor de l'époque, Léon CAMPAGNOLA. Toutefois un problème d'audition lui fait mettre prématurément un terme à sa carrière lyrique. Il décide alors de s'installer à Paris au coeur de la bohème Montmartroise, rue Joseph de Maistre. C'est dans cet environnement que Fréderic GREGOIRE tisse de fortes relations dans les milieux politique, littéraire et artistique: Gaston Doumergue, Lucien Descaves, Gaston de Pawlewski, Henri Faucillon, peintres de la Butte et d'ailleurs. Il y développe durant l'entre-deux-guerres une activité d'éditeur et de marchand d'art, mais itinérant, à cheval entre la capitale et sa région d'origine. Voici justement ce que dit son ami Lucien DESCAVES, fondateur de l'académie Goncourt, en préface d'une des expositions qu'organise Frédéric GREGOIRE à Marseille au début des années 1930 (chez David Frères, décembre 1931): "Qui ne connait à Marseille et ailleurs Frédéric GREGOIRE ne peut pas savoir quel ami les peintres modernes ont en lui et la fière chandelle qu'ils lui doivent [...] Les artistes dont il fait l'introducteur auprès des amateurs et du public s'appellent Auguste BROUET, Honoré DAUMIER, TOULOUSE-LAUTREC, Marcel COSSON, GEN PAUL et ZIMMERMAN. Ce sont pour la plupart ses enfants adoptifs. Il en est fier et ne présente leurs oeuvres que parce qu'il les admire, qu'il a été témoin de leur croissance et l'un des premiers, sinon le premier à se réjouir et à se féliciter de leurs progrès. Je me souviens d'avoir vu combien de fois Grégoire apparaitre, des cartons ou des tableaux sous le bras, l'éloge à la bouche et la joie dans les yeux devant des peintures qu'il semblait tenir sur des fonts baptismaux (...) Je porte témoignage des soins dont il a entouré BROUET, COSSON, GEN PAUL et ZIMMERMAN". (Lucien DESCAVES, hebdomadaire TANAGRA, n°235, 28/11/1931). GEN PAUL gardera également longtemps en mémoire celui qui ne fut pas qu'un mécène de la première heure. "Mon cher GREGOIRE, j'ai bien reçu ta lettre, bien content d'avoir reçu de tes nouvelles [...] heureux d'avoir des amis, cela nous rattache à la vie [...] un jour j'aurai peut-être l'occasion d'aller à Salon et te visiterai" (Lettre de GEN PAUL à Frédéric GREGOIRE, Sanary sur Mer, 23/12/1939). Il est mort et enterré à Salon en 1947.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue