Tapisserie de Bruxelles vers 1515-1520 Scène...

Lot 339
Aller au lot
40 000 - 45 000 EUR
Résultat : 35 000 EUR

Tapisserie de Bruxelles vers 1515-1520 Scène...

Tapisserie de Bruxelles vers 1515-1520 Scène de l'ancien testament "Suzanne et les vieillards" Description de la scène: Cette tapisserie relate l'histoire de la chaste Suzanne, contée par le livre de Daniel.Il s'agit d'un épisode de la vie d'une vertueuse femme juive, mariée au riche Joakim. Tous deux vivent à Babylone, dans une belle maison dotée d'un jardin. Le couple, riche et respecté, règle les différends de nombreux juifs venus jeur demander conseil. Cependant, ces derniers se mettent à désirer la jeune femme. Cachés dans le jardin, ils surprennent Suzanne au moment ou elle s'apprête à prendre son bain. La jeune femme refuse de se soumettre au désir des deux vieillards. Ces derniers l'accusent alors d'adultère et la fond condamner à mort. Survint alors le jeune prophète Daniel, un noble originaire de Judée qui avait été fait prisonnier par les Babyloniens, qui demande à interroger les deux vieillards séparément. Leur récit du crime diffère: tandis que l'un assure que Suzanne se tenait sous un lentisque, l'autre évoque un chêne. Cette scène est représentée à gauche dans la tapisserie. Ainsi Daniel prouve l'innocence de Suzanne et fait condamner les vieillards à la lapidation par le peuple, scène représentée à droite sur la tapisserie. La composition de la tapisserie n'est pas organisé autour d'un centre déterminé. Elle est composée de trois scènes disposées dans deux espaces distincts. Il était alors courant de représenter plusieurs scènes sur une même tapisserie dans l'art des tentures bruxelloises, avec une attention portée au déroulement logique du récit. À gauche on distingue un intérieur dans lequel se passe une première scène. La partie de droite quant à elle, représente l'extérieur et contient deux scènes: une au premier plan et une seconde en arrière plan. Les deux espaces intérieur et extérieur sont séparés par une colonnette, usage courant dans la tapisserie de Bruxelles de cette époque. L'étroite bordure illustre des branches d'églantiers, des marguerites et des grappes de raisins sur fond bleu marine. Les bordures décoratives font partie intégrante de la composition des tentures flamandes du début du XVIe siècle. Cette tapisserie correspond au style typique qui se développa à Bruxelles à la fin du XVe siècle sous l'influence de la peinture des retables sculptés avec étagement ordonné de personnages. Dans le dernier quart du XVe siècle, Bruxelles devint progressivement le principal centre du tissage de la tapisserie dont l'apogée fut les dernières années du XVe et la première moitié du XVIe siècle. Caractéristiques techniques: Chaînes: en laine Trames: en laine et soie Nombre de chaînes au cm: 7/8 Haut.: 346 cm - Larg.: 396 cm - Anciennes incrustations et restaurations visibles datant de la fin du XIXe siècle - Nombreuses incrustations fragiles tissées en trames de soie jaune sur des chaînes de coton, les marques des plis des habits sur certains personnages sont rehaussés par des petits rajouts de peinture. - Quelques incrustations en trames de laine de la fin du XIXe siècle. - Constat d'état à disposition sur demande à l'étude. Provenance: Hôtel Drouot, Paris, 10 avril 1907 Collection de Raoul Heilbronner, Galerie Georges Petit, Paris, 23 juin 1921, lot 245 Frank Partridge, Londres, en 1928 Mme. Samuel P. Rotan, don en 1959 au Muséum of Art de Philadelphia Littérature comparée: Heinrich Göbel, Wandteppiche: Die Niederlande, Leipzip, 1923, vol.II, n°578. Figure dans cet ouvrage une tapisserie pratiquement similaire
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue