Paul VALERY (1871-1945)

Lot 13
Aller au lot
300 - 400 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 434 EUR

Paul VALERY (1871-1945)

2 Lettres autographes à un cher Monsieur. Paris, s.d. 1 p. et demi in-8 et 1 p. in-4.
Lettres sur sa conception de l'esthétique. Dans la première: Je crois que s'il y avait une Esthétique - il y en aurait deux.
Celle du producteur n'est pas celle du consommateur. On ne peut songer à éduquer que ce dernier. Mais il y a quelques difficultés. L'oreille fausse jamais ne deviendra juste. On pourra lui apprendre qu'elle est fausse... Comment inculquer à celui-ci que ce qui lui fait plaisir doit lui répugner; et ce qui l'ennuie, lui plaire ? Si je m'attache à renverser ces instincts, il sera finalement comme un homme qui a appris une langue étrangère: il l'écrira fort bien, mais il pensera dans la sienne. Il n'osera plus s'amuser au café concert mais il continuera à s'ennuyer sous la symphonie. Le sens du beau est comme les autres.
Si il n'est pas il ne sera jamais... Dans l'autre lettre: Il faut avouer que l'esthétique est une grande et presque une irrésistible tentation. Comment souffrir d'être séduits sans nécessité par certains aspects du monde ou par telles Oeuvres de l'homme, et de ne point vous expliquer ce délice tantôt fortuit, tantôt effet de l'art. Il est donc naturel que les philosophes s'y soient mis.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue